Publié dans Portraits

Rencontre avec Sylvain KLEIN, Artiste

Peux-tu nous parler un peu de ton parcours ?

Réponse :  J’ai quitté le lycée en cours de 1ere (je n’ai donc pas mon bac) pour intégrer la MJM Graphic Design de Strasbourg dans laquelle j’ai fait une formation en graphisme 3D. Suite à quoi j’ai eu divers emplois salariés en commençant par l’architecture, puis la création de jeux vidéo pour finir par la conception de produits de luxes pour de grandes marques telles que Dior, Prada, Jean Paul Gaultier, Lady Gaga, Valentino, etc…
Après plusieurs années j’ai véritablement eu besoin de tout quitter et de re centrer ma vie sur moi, mes envies personnelles et professionnelles. J’ai donc démissionné et je suis parti en voyage en sac à dos pour une durée indéterminée. J’ai séjourné au Japon, un peu à Los Angeles et San Fransisco pour finir par Montréal.

Depuis mon retour en France je me consacre entièrement à la création d’œuvres personnelles. En effet, mon amour premier a toujours été le dessin mais mes emplois de salariés dans le domaine du graphisme ne m’en laissaient guère le temps. J’ai donc vécu sur mes économies pour prendre le temps de m’y remettre et d’avoir un tas de nouvelles techniques. J’ai d’abord appris la peinture à l’huile et le dessin au fusain via la réalisation d’œuvres figuratives réalistes.
Aujourd’hui je me concentre sur des œuvres bien plus personnelles. Des œuvres abstraites géométriques.

Comment t’es venu ce projet ? peux tu nous en dire en plus ?

Réponse :  J’ai toujours voulu vivre de mes créations artistiques, je suis ma propre route depuis que je sais que c’est possible. J’en suis donc venu naturellement à mon activité actuelle et je ne cesserai jamais d’évoluer dans celle ci. Je pense que dans la vie, il ne faut pas avoir une finalité trop précise comme but de vie à poursuivre mais qu’il faut plutôt avoir une vision floue, non précise mais très forte. Ce que j’entends pas là c’est que je sais comment je veux vivre ma vie et j’en connais la direction générale mais je ne me bloque pas la possibilité de changer l’itinéraire en cours de route. On évolue tous avec les années et je préfère avoir une direction générale me guidant de manière efficace mais qui en même temps ne m’attache pas à une destination précise. Mon but final évolue avec moi.

Quelles difficultés as-tu rencontrées ? (ou rencontres tu toujours ? )

Réponse :  La pression sociale générale qui dit que le « bon » chemin c’est d’aller au travail tous les matins et de n’avoir que ses weekend pour profiter de la vie. Il faut avoir les épaules solides pour la combattre au quotidien, que ce soit venant de proches ne comprenant pas votre choix de vie ou de manière plus générale dans la mentalité des gens.
Le fait qu’en France un artiste est encore trop souvent vu et considéré comme quelqu’un qui s’amuse, qui ne travaille pas vraiment et qui n’a pas besoin ni envie de beaucoup d’argent. Il faut arrêter avec ces idées arriérées. Tout artiste, tout créateur, quelque soit son domaine, travaille certainement bien plus que ce que la majorité des gens imagine.

Qu’as-tu appris au travers de tes expériences ?

Réponse : Qu’être à son compte comme artiste indépendant c’est beaucoup plus de travail qu’on ne le pense. Qu’il s’agit presque de faire 4 ou 5 métier en un. J’ai également appris, plus récemment, que le travail ne fait malheureusement pas tout et que le fait d’avoir un réseau de contact est extrêmement important, c’est mon point faible d’ailleurs !

Quelle est selon toi, ta plus belle réussite ?

Réponse :  Vu qu’au moment d’écrire ces lignes je n’ai pas encore exposé dans une superbe galerie d’art ni vendu un tableau à un très bon prix, je dirais que c’est mon travail dans le domaine du parfum. J’ai eu la chance d’être en contact direct et à la base de la création de flacons et coffrets que vous avez certainement chez vous;)

Quel(s) conseil(s) donnerais tu à quelqu’un qui souhaite se lancer dans ce type de projet ?

Réponse : Il faut être motivé et ne se lancer là dedans que si on sent à l’intérieur de soit qu’on n’est pas fait pour autre chose, que c’est ça qu’on doit faire car la route sera longue, pleine d’embûches et tout sauf facile.

J’en profite aussi pour donner un conseil à tous les jeunes sortant d’école (surtout en graphisme) « ne bradez pas vos prix ! » !! S’il vous plaît, ne faite pas ça. De nos jours tout le marché des graphistes indépendants en souffre. Votre savoir faire à une valeur, une valeur très forte à ne pas minimiser.

Une anecdote amusante à partager ?

Réponse : Le design final du capuchon  du parfum « FAME » de Lady Gaga a été crée à partir d’une erreur d’affichage dans mon logiciel 3D. Erreur qui s’est transformée en heureux accident .

Quels sont tes futurs projets ?

Réponse : Actuellement mon projet principal est de vivre de mes tableaux. D’exposer en galerie, de vendre à des collectionneurs et également de réaliser des fresques murales sur commandes.

J’ai d’autres idées de projets en tête, de très gros projets qui dépassent ma petite personne, mais ils restent encore dans ma tête un bon moment, bien au chaud;)

As-tu envie d’ajouter quelque chose ?

Réponse :  Suivez-moi sur les réseaux sociaux, likez et partagez mon contenu si vous le trouvez à votre goût et intéressant. J’essaie de communiquer de manière la plus transparente possible sur la vie d’artiste indépendant, l’envers du décors, les joies et les peines qui accompagnent cette aventure et je fais cela notamment via des vidéos Youtube.

Vous pouvez le retrouver:

Site: www.sylvainklein.com

Mail: info@sylvainklein.com

Instagram @SylvainKlein

Facebook @SylvainKleinArtist

Youtube @SylvainKlein

Twitter @SylvainKlein

 

 

Publié dans Portraits

Rencontre avec Morgane Carlier, Illustratrice

Bonjour, je m’appelle Morgane Carlier, j’ai 28 ans et je suis illustratrice freelance basée sur Lille. Je vis sur La Madeleine avec mes deux chats où je travaille dans mon bureau aménagé en véritable petit studio créatif. Je suis quelqu’un de calme et posé mais je suis également très étourdie et maladroite. Une vraie gauchère !
Je crée des illustrations pour particuliers et professionnels. Je propose des portraits personnalisés de votre famille à offrir pour toutes les occasions, des accessoires illustrés (miroirs, totebags, tasse, broche, cartes postales…), des impressions de mes illustrations personnelles, des sachets de thé… Tout ce que je peux personnaliser avec mes petites illustrations ! Je travaille aussi avec des marques pour leur publicité et pour des agences de communication.

Me contacter :

« Only boring people are bored »

(seules les personnes ennuyeuses s’ennuient)

Peux-tu nous parler un peu de ton parcours ?

Réponse :  Alors j’ai un bac STI arts appliqués obtenu à l’E.S.AA.T de Roubaix. J’ai ensuite fait un DMA (diplôme des méticrs d’art équivalent à un BTS) Cinéma d’animation pour apprendre à réaliser des dessins animés, puis une licence Illustration à la Birmingham Institut of Art and Design en Angleterre. Je suis ensuite revenue dans le Nord de la France pour être graphiste dans une agence de publicité. J’ai commencé à mettre mes illustrations sur internet et peu à peu j’ai eu des commandes. Je suis à mon compte depuis maintenant 3 ans et ça marche super bien donc je suis RAVIE !

Comment t’es venu ce projet ? peux tu nous en dire en plus ?

Réponse :  Grâce à Instagram, j’ai eu une visibilité mondiale grâce à une mise en avant sur leur plateforme ce qui m’a permis de me lancer et vivre aujourd’hui de ma passion.

Quelles difficultés as-tu rencontrées ? (ou rencontres tu toujours ? )

Réponse :  La remise en question et le doute. Je me compare beaucoup aux autres artistes illustrateurs que je suis et dont j’admire le travail, et j’ai tendance à être démoralisée face à leurs compétences et leurs accomplissements. J’essaie cependant de m’en inspirer et de tracer ma propre route et d’aimer mon travail chaque jour.

Qu’as-tu appris au travers de tes expériences ?

Réponse : Avoir confiance en soi, ne pas avoir peur de se lancer, savoir se remettre en question et apprendre de ses erreurs. Savoir être fière de soi et toujours en vouloir plus !

Quelle est selon toi, ta plus belle réussite ?

Réponse :  Retrouver mon travail illustré, édité et mis dans les rayons de grands magasins c’est juste OUFISSIME !

Quel(s) conseil(s) donnerais tu à quelqu’un qui souhaite se lancer dans ce type de projet ?

Réponse :  Ne pas avoir peur de se lancer, avoir confiance en soi et se remettre en question au bon moment ! Accepter les critiques constructives et travailler sur soi.

Une anecdote amusante à partager ?

Réponse : Je réalise beaucoup de portraits illustrés à partir de photos, et il m’arrive souvent que les personnes se perçoivent différemment de la vision commune. Je dois donc parfois modifier les portraits pour que ça corrèle plus à la vision du client plutôt qu’à la réalité. Ce qui est assez drôle, mais tant que le client est ravi, ça me va !

Quels sont tes futurs projets ?

Réponse : Essayer de me spécialiser dans l’illustration pour les contes d’enfants, j’adorerais.

As-tu envie d’ajouter quelque chose ?

Réponse : Merci beaucoup pour cet interview et cette petite rétrospective 😉